Comment planter du gazon ?

Les experts vous le diront : bien planter le gazon, c’est avant tout s’assurer d’avoir une belle pelouse. Préparation du sol, semis à la volée, arrosage et passage de rouleau… Différentes étapes doivent être franchies pour réussir son semis de gazon. Mais pour obtenir un vrai green dans le jardin, la préparation du terrain est primordiale, de même que l’élimination des mauvaises herbes. Voici nos conseils pour avoir une véritable zone de verdure dans votre jardin.

À quel moment semer un gazon ?

Deux périodes dans l’année sont particulièrement propices aux semis de gazon :

  • le printemps, de mi-mars à mi-juin, quand les températures remontent et que le sol se réchauffe ;
  • et l’automne, de fin août à mi-novembre.

Cependant, ce ne sont là que des généralités qui ne tiennent pas compte de la situation géographique de votre terrain. Par exemple, ceux qui habitent dans le midi de l’Hexagone peuvent commencer leurs semis dès fin février mais s’abstiendront dès la fin mai en raison de la sécheresse. Par contre, dans les régions froides, les semis peuvent se faire d’avril à juin pour le printemps, et de septembre à mi-octobre pour l’automne.

Bien retourner le sol

Tout comme avec la préparation du jardin pour le printemps, c’est l’étape primordiale pour réussir votre plantation de gazon. Si vous avez une petite surface, une bêche sera largement suffisante, mais si l’espace est plus vaste, il est vivement conseillé de recourir à une motobineuse thermique ou électrique.

Enrichir le sol

Cette étape consiste à utiliser un croc pour décompacter le sol, ainsi qu’à enlever les cailloux, racines et touffes d’herbes qui risquent d’étouffer la plantation. Ensuite, il convient de rajouter de l’engrais et des fertilisants organiques qui vont apporter de la nourriture au gazon, ainsi que du sable pour améliorer le drainage du sol. Ce dernier sera alors moins compact afin de permettre au gazon de mieux s’enraciner, de mieux respirer tout au long de sa croissance. Une fois cette étape achever, affinez le travail avec les griffes du croc afin d’enfouir les fertilisants et le sable versés dans le sol. Enfin, utilisez un râteau pour niveler le sol en retirant les petits cailloux et autres débris restants. Il suffit alors de tasser le tout avec un rouleau avant de semer les premières graines de gazon.

Semer les graines de gazon

Avant de réaliser le semis de gazon (conseils à découvrir ici), il va encore falloir choisir le type de gazon dont vous avez besoin. Cela dépend de l’ensoleillement dans votre région et de l’emplacement du terrain ainsi que de la fréquentation. En effet, certains gazons résistent mieux aux piétinements que d’autres, ce qui vous incitera à choisir la variété la mieux adaptée à votre jardin et à l’utilisation que vous prévoyez d’en faire.

Le principe du semis est simple : il faudra semer 30 à 50 grammes de graines par cm2. Pour une petite surface, vous réaliser le semis à la volée, mais dès lorsqu’il s’agit d’une surface plus grande, on n’aura de choix que d’utiliser un semoir. N’hésitez pas à rajouter un peu de terreau par-dessus les graines sur toute la surface concernée afin de maximiser la viabilité du sol.

Compacter et tasser le sol pour finir le semis

Une fois les dernières graines semées, il suffit de passer le rouleau sur tout le terrain afin que les graines soient vraiment en contact avec le sol et qu’elles puissent s’enraciner dès les premières gouttes d’eau. Rappelons ici l’importance du terreau par-dessus les graines : l’enracinement n’en sera que meilleur car il favorisera l’aération du sol après que vous ayez compacté le sol.

Arroser les graines du gazon

Aussi facile soit-elle, cette dernière étape est cruciale pour le rendu final de votre gazon. Ainsi faut-il la réaliser en respectant quelques règles : avant tout, il est préférable d’arroser en pluie fine. En effet, cette méthode favorise la pousse du gazon, contrairement aux grosses gouttes qui peuvent entraîner le déterrement et le déracinement des graines récemment semées.

Si vous devez cibler de petites zones, il suffit d’utiliser un simple tuyau avec un embout qui vous permettra de pulvériser l’eau. En revanche, pour des surfaces plus importantes, le mieux est de se procurer un système d’arrosage automatique, qui vous évitera bien des désagréments. Une fois que vous ayez réalisé régulièrement les premiers coups d’arrosage, vous verrez au bout de quelques jours (une à deux semaines en fonction du type de graines) les premières pousses de gazon. Après quelques mois, vous pourrez alors passer votre tondeuse à gazon sur la pelouse pour en égaliser la hauteur sur toute la surface.