encart

Les panneaux isolants changent le concept de rénovation

Les immeubles collectifs d’habitation disposent d’un atout considérable : leurs façades. Ce sont des espaces parfaitement adaptés à la pose de panneaux isolants pour un bardage extérieur. Un exemple dans le Pas-de-Calais.

Rentabiliser les façades des immeubles, tout en améliorant leur esthétique.

Plutôt que de laisser de vastes espaces inutilisés, voire être sources de déperdition d’énergie, pourquoi ne pas les utiliser comme façades isolantes et décoratives ? Il s’agit évidemment de diminuer la consommation d’énergie, tout en s’inscrivant dans un contexte d’investissement durable. D’autant qu’une pose extérieure ne réduit pas la surface habitable. L’amélioration esthétique est également un paramètre important.

C’est le choix fait par l’OPH Pas-de-Calais, pour une rénovation réussie du quartier des Nouvelles Résidences, tout près d’Arras, précisément sur les communes de Saint-Nicolas-lez-Arras et de Saint-Laurent-Blangy. C’est ainsi que 17 000 m2 de panneaux blancs, gris et marron, de HardiePanel ont été posés sur une ossature en bois et en laine de roche. Pour cela, l’OPH a engagé la société NorPac, pour concrétiser un projet de l’atelier 204 Architecture et du bureau d’études Bat’Sup, toutes trois situées dans le Nord. L’enjeu était de taille : améliorer le cadre de vie des habitants d’une cité HLM construite dans les années 60, c’est-à-dire à une époque où l’on ne se souciait pas vraiment de la consommation énergétique. L’exemple des Nouvelles Résidences montre qu’il est possible de concilier performance énergétique et cadre de vie agréable.

Installer des panneaux sur un site habité, c’est possible.

Concevoir des immeubles à basse consommation d’énergie est une nécessité. Mais le chantier des 12 bâtiments des Nouvelles Résidences démontre qu’il est également possible de poser des panneaux sur des bâtiments déjà construits, pour un résultat esthétique agréable et moderne. Cette isolation thermique par l’extérieur a été réalisée avec aussi peu de désagréments que possible pour ses habitants. Ils n’ont pas été contraints de déménager. Le chantier a été installé au cœur de la résidence, et 45 compagnons ont mené à bien leur tâche au cours d’une période de 16 mois. Les panneaux, découpés et percés sur place, ont été installés au fur et à mesure, afin de minimiser la rotation des camions. Cet ensemble de 395 logements a reçu le label PHE Environnement.

Davantage d’informations sur l’isolation thermique sur ce site monisolationecologique.com