Tout savoir sur les revêtements en bois brûlés

Certaines méthodes de construction s’inspirent souvent du Japon. Parmi elles, il y a la technique du bois brûlé. Il y a quelques années, elle n’était pas encore très connue. Aujourd’hui, elle est très prisée pour son originalité, sa beauté et ses nombreux avantages.

L’historique et les différentes techniques

Le procédé du bois brûlé appelé aussi ShouSugi Ban ou Yakisugi a existé depuis des centaines d’années dans de nombreuses régions japonaises. Autrefois, toutes les habitations au Japon étaient faites en bois. Durant ces époques, les populations craignaient toujours les incendies. C’était à ce moment que les ingénieurs avaient remarqué que le bois brûlé était efficace pour ralentir le feu, voire même l’éteindre. Effectivement, lorsque la surface est déjà brûlée, elle peut s’embraser, mais on ne retrouvera aucune flamme. En plus, les spécialistes se sont rendu compte que le Yakisugi résistait parfaitement aux moisissures, aux insectes et aux champignons. C’est ainsi que le projet de revêtement à partir de cette technique a commencé et a continué jusqu’au 20e siècle.

La méthode de base du ShouSugi Ban est de comburer sur une seule face une planche de bois massif. Les procédures ont ensuite évolué. Elles peuvent aller du plus simple au plus sophistiqué. Mais toutes sont facilement accessibles à tous les constructeurs ayant les bons outils. Tout d’abord, il y a la production industrielle. Pour celle-ci, on carbonise la face du matériau dans des fours qui contrôlent pleinement la teinte qu’on souhaite. Le rendu est totalement uniforme. Ce qui le rend parfait pour une décoration d’intérieur. Ensuite, il y a la démarche simple. Celle-ci consiste à déposer tout simplement la planche sur un lit de braises et la laisser brûler jusqu’à avoir la teinte désirée. Enfin, on a la formule traditionnelle. Pour ce faire, on relie trois bardeaux avec du fil de fer. On essaiera de réaliser une sorte de cheminée où l’on déposera du feu à l’intérieur. Ainsi, on les laissera brûler entre 3 à 20 minutes.

Les avantages du bardage en bois brûlé

Le plus grand avantage du bardage en bois brûlé est sa longévité et sa résistance. En effet, il détient une durabilité considérable. Il est plus robuste qu’un bois massif et ne nécessite aucun traitement. Actuellement, sa durée de vie est estimée aux alentours de 80 ans. On note qu’un pin traité ne dure que 20 ans. De plus, le ShouSugi Ban est efficace pour protéger la maison contre le feu. Certes, le bois brûlé présente beaucoup d’avantages et permet aux occupants de la maison de vivre sereinement.

Puis, il faut savoir que c’est une technique complètement naturelle. On peut personnaliser les teintes selon les souhaits, allant d’un noir foncé au reflet gris. Il est possible de trouver un fabricant spécialisé rien qu’en tapant sur la barre de recherche de Google. Cela permettra aux futurs propriétaires de bénéficier d’une résidence esthétique et élégante, qui conserve sa couleur au fil des années. Mais encore, beaucoup de sites proposent du bardage bois brûlé pas cher.