Tout sur l’utilisation du fioul domestique en France

En France, le fioul domestique ou FOD est la 3ème source de chauffage la plus utilisée des ménages. La situation actuelle dénote une baisse importante du prix de cette énergie à cause du coronavirus. Voici ainsi l’essentiel à savoir autour de la consommation du fioul.

Qu’y-a-t-il derrière l’appellation fioul domestique ?

Le fioul domestique (FOD) désigne un combustible dérivé du pétrole. Il s’agit plus précisément d’un mélange d’hydrocarbures de synthèse ou d’origine minérale et d’ester méthylique d’acide gras. Cette énergie se destine à la production de chaleur dans les installations de combustion.

Cependant, la qualité de la combustion va dépendre de celle du FOD. Lorsque ce dernier est de qualité médiocre, il augmente inutilement le besoin en énergie et rend  incomplète la combustion. Les produits de ce type sont souvent d’une couleur rouge foncé et caractérisés par une odeur plus forte. Cependant, un fioul de bonne qualité est source d’un meilleur rendement pour l’appareil de chauffage. Il réduit les risques de voir la chaudière tombée en panne régulièrement.

En gros, il faut faire attention avec l’appellation FOD standard. Parfois, celle-ci peut dissimuler un produit aux caractéristiques douteuses. Certes, il peut assurer un fonctionnement correct du chauffage. Cependant, le fioul standard pourra augmenter la consommation. En revanche, le FOD de qualité supérieure a été conçu de manière à optimiser la combustion. De plus, il permet d’assurer que la chaudière reste propre tout au long de l’utilisation.

Analyse sur le prix du FOD

Au fil des années, le prix du fioul domestique ne cesse de baisser. Après avoir résisté aux crises financières, le FOD doit actuellement faire face à la propagation du covid-19. La situation actuelle ne fera que favoriser la baisse du prix de cette énergie. A la mi-mars, la moyenne nationale en France a été de 771 euros pour 1 000 litres. Le prix du fioul domestique 49  au vendredi 8 mars 2020 est de 717 euros les 1 000 litres.

Au niveau international, la tendance est généralement à la baisse. Plusieurs contextes menacent actuellement l’évolution du prix du FOD, notamment la guerre de prix entre la Russie et l’Arabie Saoudite. Il y a également la propagation du Covid-19 qui a paralysé l’économie mondiale. L’arrêt de nombreux commerces dans le monde suite au confinement a faibli la demande de produits pétroliers.

Récemment, le déconfinement a permis au FOD de redécoller, amenant ainsi le prix à connaître une hausse timide. Malgré cela, il serait encore trop tôt pour confirmer à quand le prix sera rétabli. Partout dans le monde, incluant la France, les gouvernements restent prudents face à la propagation du coronavirus. Ainsi, le retour à la normale ne sera pas pour bientôt.

Evolution de la consommation du FOD en France

En 2008, environ 4,6 millions de foyers français se chauffaient encore au FOD. Ce chiffre correspond à une utilisation du fioul par 1 million de logements collectifs et de 3,6 millions de maisons individuelles. Chaque année, la demande ne cesse de baisser mais le besoin en fioul concernait 12,4% des ménages en 2016.

En 2018, l’objectif annoncé par le premier ministre Edouard Philippe a changé la donne. Début 2019, l’Etat continue sa politique environnementale liée à cet objectif ambitieux. Il promet une prime attractive à la conversion à la chaudière. En attendant ce changement prévu, le FOD continue de faire partie des énergies de chauffage appréciées des Français. De leur côté, les producteurs s’efforcent d’améliorer la qualité pour garantir une utilisation confortable du fioul.