Note guide pour faire son choix de type de fenêtre

Note guide pour faire son choix de type de fenêtre

Pour réussir ses travaux de rénovation thermique, le changement des fenêtres est déterminant. En effet, lorsque les vitrages ne sont pas performants, ils constituent un lieu de forte déperdition de chaleur. Il importe alors de faire une bonne analyse des besoins tant d’un point de vue thermique qu’acoustique afin de réussir à faire le meilleur choix du type de fenêtre convenable à son logement.

Le choix des matériaux et couleurs

La première étape de tous les critères est celle du choix du matériau idéal pour sa fenêtre. On en distingue trois :

Le PVC

Il est très répandu et reconnu pour être économique. Il a connu nombreuses améliorations quant à ses coloris, sa durabilité dans le temps et sa performance thermique. Il permet d’avoir une fenêtre esthétique.

Le bois

Opter pour le bois est un choix raisonnable qui respecte l’environnement. C’est un matériau écologique, neutre en carbone. Agréable au toucher, il est 100% recyclable et diffuse une ambiance chaleureuse. Il faut toutefois prévoir un prix essence chêne pour l’entretien régulier des fenêtres bois bas de gamme.

L’alu

L’alu confère un caractère à la fois moderne et chic à la maison. Il est très utilisé et bien résistant. Mais, coûteux comparativement à d’autres matériaux. Il s’adapte facilement au grandes fenêtres parce que bien rigide. On le couple à un système de pont thermique. Afin de cumuler les avantages qu’offre chaque matériau, il est possible de combiner leur usage. Il faut dans ce cas opter pour une fenêtre hybride.

Le choix du vitrage

Le choix du vitrage doit prendre en compte le contact avec l’extérieur. Aussi, la capacité d’isolation d’un vitrage comprend le coefficient de transmission thermique (Uw). En effet, l’isolation thermique sera meilleure si ce coefficient est faible. Sur ce, les types de vitrage rencontrés sont :

Le simple vitrage

Il contient une seule vitre et possède un coefficient de 5,7 W/m2.K. relativement élevé par rapport à d’autres vitrages. En raison de sa mauvaise performance thermique, il disparaît de plus en plus.

Le double vitrage

On le reconnaît par ses 2 verres de 4 mm superposés. Il possède une lame d’air de 16 mm généralement entre deux verres qui contiennent de gaz rares notamment l’argon ou le krypton. Ces gaz possèdent des performances isolantes exceptionnelles. On estime son coefficient de conductivité thermique entre 2,6 et 3,1 W/m2.K.. Le double vitrage acoustique est un bon choix lorsque l’on a une fenêtre donnant sur une rue bruyante par exemple.

Le triple vitrage

Constitué de 3 vitres, il possède le coefficient le plus faible avec 1,5 W/m2.K, parfois moins. Le triple vitrage est relativement cher et ne laisse pas passer la lumière. On l’utilise pour les fenêtres exposées nord.

Les types d’ouverture d’une fenêtre

En faisant son choix de types d’ouvertures, il faut veiller à ce que la fenêtre soit adaptée à la pièce. Ainsi, placer une fenêtre oscillo-battante pour une salle de bain est idéale, peu encombrante avec un vitrage dépoli pour préserver son intimité. Pour la cuisine, la fenêtre coulissante sera propice. Elle n’est pas encombrante et ne gêne non plus le plan de travail.

Une ouverture traditionnelle ou une ouverture oscillo-battante suffit pour une chambre. Elle permet d’ouvrir la fenêtre en toute sécurité notamment lorsque l’on a des enfants en bas âge.

 

 

 

Aurelie

cüzdan